14 octobre 2017

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en a qu'une!

Hello toi!


Aujourd'hui je m'en viens te parler littérature. Il y a quelques temps j'arpentais les rangées de ma librairie à la recherche d'un bouquin sur les plantes médicinales (oui, oui rien à voir on est d'accord) et allez savoir comment, mes yeux émerveillés par tant de si jolis bouquins je me suis égarée de ma route pour atterrir dans le rayon psychologie, développement personnel... et la mes yeux se sont posés sur un bouquin dont le titre m'amusait fortement!

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en a qu'une de Raphaëlle Giordano.


Sur le coup j'ai trouvé que le titre était tellement réaliste, je me suis dit qu'effectivement, beaucoup de personnes passent leur temps à courir derrières des centaines de choses et en oublient le principal: vivre!
Car oui une vie on en a qu'une et elle est bien trop courte pour la passer à recasser et à se morfondre, au contraire il faut avancer et aller chercher son bonheur soi-même où qu'il soit!

Et puis la couverture aussi me plait beaucoup elle est simple mais on y voit l'essentiel.
Je la comprends comme l'envol ou l'ascension avec les avions de papiers et la cueillette du bonheur au moment où elle attrape le bouton de fleur.

Bref! une fort jolie couverture et un titre qui parle immédiatement aux lecteurs, J'adore!




Et puis bien évidement en grande curieuse que je suis j'ai retourné l'ouvrage pour y lire le résumé, car il faut que je te dise, un livre qui a un résumé tout pourri, tu sais déjà que la lecture bof tu ne vas pas accrocher (enfin pour moi c'est souvent le cas).

Je fonctionne au visuel et au ressenti avec les bouquins, c'est à dire je regarde la couverture, le titre et je l'ouvre pour découvrir l'histoire.

Mais de base si la couverture ou même le titre ne m'attirent pas, je ne prends pas la peine de m'arrêter, je dois forcément louper des perles mais tant pis!

Et là tout pareil qu'au début j'ai été assez conquise par le résumé, je ne m'attendais pas à une histoire de dingue mais je savais que c'était pile le style de bouquins que j'aime bien lire et qui plus est il allait peut être m'aider à moi aussi, et oui comme tout le monde parfois j'ai des coups de blues ou j'ai aussi l'impression que la vie me glisse entre les doigts sans rien pouvoir y faire.


Et donc c'est comme ça que je suis sortie de la libraire toute contente, mon nouveau livre dans le sac, en ayant du coup oubliée la vraie raison de ma venue... (on ne se referas pas à mon âge, je crois que je suis une cause perdue à ce niveau là, faut bien l'avouer...)

Une fois chez moi bien tranquille au fond de mon canapé, un plaid sur les gambettes et un thé à proximité, j'ai chaussé mes lunettes pour commencer la lecture.

J'ai été émerveillée par une citation de l'auteur au début du roman, ça peut paraître banal mais je trouve ça sympathique quand on ouvre l'ouvrage d'avoir ce genre d'attentions puis aussi le petit mot laissé est terriblement beau.



Voilà, je n'aurais rien à ajouter mais ça donne une belle couleur de l'histoire.

Au niveau de l'histoire maintenant, elle est assez simple mais vachement bien écrite! Et tant mieux!
J'avais entendu parler de ce livre partout sur les réseaux sociaux comme le must-have des bouquins psycho. Hum... Mouais.... je n'irais pas jusque là... j'ai aimé le lire j'ai aimé l'histoire et j'ai aimé le petit bonus de fin ( j'y viens très vite) mais après ce n'est pas non plus la rolls de la psycho à mon avis.

En gros c'est l'histoire de Camille, femme active, épouse et mère d'un petit garçon qui n'en peut plus de sa vie, elle est consciente d'avoir une vie que d'autres pourraient trouver parfaite mais elle n'est quand même pas heureuse.
Boulot qu'elle trouve ennuyeux, enfant capricieux, disputes régulières avec son mari, peur du regard des autres, kilos en trop... le genre de soucis au final que tout le monde à ou peut avoir.
Ce qui n'est pas plus mal car du coup n'importe qui peut à un moment ou à un autre s'identifier au personnage et donc suivre son évolution psychologique au cours de la thérapie.

L'histoire commence par un pneu crevé en plein milieu de nulle part (classique, mais ça fonctionne alors bon..) pas de téléphone, elle marche et tombe sur la maison d'un couple de retraités où elle fera la connaissance de Claude Dupontel ROUTINOLOGUE! Qui lui dit qu'elle souffre d'une crise de routinite aigüe (personnellement j'ai beaucoup aimé le concept).
Du coup elle va le voir quelques jours plus tard à son cabinet, il lui explique la méthode en quelques mots, lui décrit les objectifs à atteindre pour franchir les différents paliers et c'est parti.

Au niveau de la méthode ce n'est rien de bien sorcier à première vue mais je suis persuadée qu'en pratique c'est différent. J'ai moi même tentée de suivre certaines étapes et je n'y arrive pas toujours!

Du coup au fil du livre, elle va avoir des "missions" pour atteindre ses objectifs et une fois un objectif atteint elle reçoit un lotus coloré pour marquer le franchissement d'une étape.
Le principe est superbe sauf qu'à mon sens ça reste simplet! Dans le sens où à chaque fois qu'elle butte sur un sujet, elle passe un coup de fil à son mentor et hop c'est reparti et du coup elle y arrive mieux... mouais bon c'est une histoire pour montrer l'efficacité de la positive attitude donc on ne va pas chipoter mais ça reste une happy-end à chaque fois... ( Bon ceci dit on ne vas pas te présenter un livre psycho sur le sens du bonheur en te faisant échouer hein... ça serait un peu contre-productif).

Enfin voilà au fur et à mesure elle va suivre rigoureusement la méthode pour atteindre son objectif de départ être plus heureuse.
La aussi un truc qui me chiffonne c'est la réaction de l'entourage... pour elle qui a toujours été speed, et complexée, passer tout d'un coup à un état de zénitude et acquérir un "sex-appel" enfouis depuis des années sous un tas de complexes, il y a de quoi être déstabilisé! Et non, son fils trouve ça génial, ses collègues sont attrapés et du coup arrêtent de la critiquer et deviennent ses amis... et son mari... alors c'est lui qui me chiffonne, il la trouve étrange mais ne réagit pas vraiment.
Sauf à un moment où il se rend compte que sa femme est belle et donc commence à complexer lui aussi.
Je trouve ça léger, quand on change du tout au tout comme ça forcément ça impacte les autres et ça impacte la vie  de couple plus particulièrement, il ne la regarde plus et d'un coup d'un seul a peur qu'elle le trouve trop banal comparé à sa nouvelle vie.... J'avoue j'aurais aimé que le côté couple soit plus travaillé que ça et qu'on sente vraiment le malaise de ce changement face au mari déboussolé.
Hors-mis ce détail là le roman en reste pas moins bon et agréable.

La fin maintenant, car oui je ne vais pas te raconter l'histoire sinon on en a pour 3 heures et que c'est toujours mieux d'avoir sa propre opinion des choses.

Pour la fin c'était assez inattendu mais pas tellement non plus.... hein? quoi? mais qu'est ce qu'elle dit celle là? c'est attendu ou pas?
A un moment du livre elle trouve une photo dans le bureau de Claude et se pose des questions sur sa vie pour être devenu aussi zen face à la vie. Nous retrouvons cet élément réellement qu'à la fin, donc oui c'est assez surprenant mais en imaginant un peu et en se référent à cet élément particulier ça prends tout sons sens et du coup j'aime cette fin car c'est aussi une leçon de vie.

Si je reprends la citation de Claude (Attention SPOIL " Il s'agit d'une sorte de chaîne d'entraide, de relais à la réussite..."


En bref une lecture agréable, qui redonne le sourire et qui fait quand même un peu prendre conscience que très souvent on s'attarde à donner de l'importance et de l'énergie à des choses ou des gens qui n'en valent pas la peine.


En attendant un prochain article je vous souhaite une excellente journée ou soirée!

A très vite!










2 commentaires:

  1. Super article merci pour le partage :) j'hésitais à acheter le livre justement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton avis ça fait toujours plaisir ;) a très vite!

      Supprimer